Drapeau Îles Malouines - 60 x 90 cm

7,95 €
plus frais de livraison
incl. TVA
disponible en stock
Délai de livraison 1 - 5 jours ouvrés
Réf.: 7221

Drapeau Îles Malouines - 60 x 90 cm - Détails

Nos drapeaux des îles Malouines sont faits en polyester résistant. Les coutures du drapeau des îles Malouines sont renforcées et les bords sont doubles.

Deux trous avec œillets métalliques sont aménagés pour suspendre le drapeau .

Deux trous avec oeillets métalliques pour suspendre le drapeau.          Les coutures sont renforcées et les bords sont doubles.

Détails supplémentaires sur ce drapeau:

Dimensions: 60 x 90 cm
Sérigraphie aux couleurs éclatantes.
Neuf et dans son emballage d'origine.

Pour un achat de drapeau des îles Malouines, veuillez cliquer sur le bouton vert "Ajouter au panier"!

Faites vos achats de drapeaux sur Maison-des-Drapeaux.com en toute confiance.
Maison-des-Drapeaux - Votre magasin de drapeaux et pavillons en ligne.

Drapeau Îles Malouines - Description du drapeau

Le drapeau des îles Malouines porte l'Union Jack au coin supérieur gauche, sur un fond bleu foncé. Sur la droite du drapeau, on peut voir les armoiries officielles des îles Malouines.

Il s'agit d'un blason sur lequel est représenté une brebis sur de l'herbe verte au-dessus d'un navire. En dessous, on peut voir un ruban avec la devise DESIRE THE RIGHT. Le mouton qui prend place sur le drapeau des îles Malouines fait part, de façon symbolique, de l'importance de l'élevage de moutons pour les habitants des îles Malouines.

Le voilier à trois mâts représente le navire de John Davis, le navigateur britannique ayant découvert les îles Malouines en 1592. Les îles Malouines font officiellement partie du Royaume-Uni depuis 1811, même si elles possèdent leur propre drapeau. Cependant, elles sont depuis sans cesse revendiquées par l'Argentine en raison de la proximité géographique.

En 1982, un affrontement militaire entre le Royaume-Uni et l'Argentine coûta la vie à plus de 1000 personnes. Ces dernières années, le conflit n'intéressait plus autant l'opinion publique, mais depuis que l'on soupçonne la présence de 60 milliards de barils de pétrole, il revient un peu sur le devant de la scène. Ainsi, début 2013, l'actuelle présidente de l'Argentine Cristina Fernández de Kirchner a engagé le premier ministre britannique David Cameron, dans une lettre ouverte, à céder l'île à l'Argentine.

D'après un référendum auquel participèrent 92% des 1672 habitants de l'île ayant le droit de vote, seulement environ trois habitants se prononcèrent contre un maintien en tant que territoire britannique. Tandis que l'Argentine rejette ce référendum, le considérant comme une "parodie", Cameron a déclaré que tout sera fait pour défendre l'île et il a exigé de l'Argentine qu'elle reconnaisse le référendum.